La Côte d’Ivoire envisage de supprimer la Taxe sur les opérations bancaires

La Côte d’Ivoire envisage de supprimer la Taxe sur les opérations bancaires

Dans l’objectif de faciliter l’accès des Petites et moyennes entreprises (PME) aux crédits, la Côte d’Ivoire envisage de supprimer la Taxe sur les opérations bancaires, ce qui entrainera une baisse du taux d’intérêt sur les crédits et boostera l’investissement privé, soutient le gouvernement ivoirien.

L’Etat veut «faire l’économie» de la Taxe sur les opérations bancaires pour permettre aux PME d’avoir accès aux crédits, a indiqué ce lundi à Abidjan, le ministre en charge du Budget et du portefeuille de l’Etat, Moussa Sanogo, à l’ouverture de la 4ème édition de la Journée nationale du partenariat Etat/Secteur privé.

Il s’agit d’une mesure d’accompagnement, qui est en étude et devrait être soumise au Parlement, a-t-il ajouté, précisant que la question du financement des PME en Côte d’Ivoire demeure problématique.

Cette disposition en étude fait partie des réformes engagées par le gouvernement ivoirien pour accroître davantage le dynamisme de l’économie et le bien-être des populations, a souligné, pour sa part, le ministre de l’Economie et des finances, Adama Coulibaly.

De façon générale, ces réformes ont porté sur l’accès au financement des PME, la fiscalité, l’accès des PME aux marchés publics et l’accès aux infrastructures économiques, a-t-il poursuivi.

Dans ce pays d’Afrique de l’ouest, les PME représentent plus de 98% du tissu des entreprises formellement constituées et contribuent pour 20% au Produit intérieur brut (PIB).

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.