Le niveau d’engagement pour la mise en œuvre de la ZLECA inférieur à 50%

Le niveau d’engagement pour la mise en œuvre de la ZLECA inférieur à 50%

Le niveau d’engagement et de préparation à la mise en œuvre de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA), par les gouvernements africains, est inférieur à 50%, révèle un rapport d’évaluation de l’initiative AfroChampions.

Cette plateforme d’échanges portée par des chefs de grandes entreprises et des personnalités politiques du continent africain, relève dans son rapport, que les meilleures performances sont enregistrées en Afrique de l’Ouest et en Afrique de l’Est.

Le rapport établit aussi un classement des 55 Etats africains (y compris les pays qui n’ont pas encore ratifié l’Accord de la ZLECA), selon leur niveau d’engagement et de préparation pour la mise en œuvre de la ZLECA, sur la base de quatre indicateurs principaux et de dix sous-indicateurs.

«Le score global moyen en pourcentage des Etats membres de l’UA par rapport à leur niveau d’engagement envers la ZLECA, est de 44,48% et le score moyen global en pourcentage pour la préparation à la mise en œuvre est de 49,15%», lit-on dans ce rapport.

Selon AfroChampions, le Rwanda est le pays le plus engagé et le mieux préparé du continent pour la mise en œuvre de la ZLECA avec un score global de 74,26%.

Le podium est complété par le Kenya et le Togo en 2ème et 3ème position, suivis de la Côte d’Ivoire (4e), de l’Ouganda (5e), du Ghana (6e), du Sénégal (7e), de l’ile Maurice (8e), du Djibouti (9e) et du Niger (10e).

A relever qu’aucun pays d’Afrique australe ou d’Afrique du Nord ne figure parmi les dix premiers pays les plus engagés dans la mise en œuvre de la ZLECA. Aucune des trois plus grandes économies du continent, que sont l’Afrique du Sud, l’Egypte et le Nigeria, ne figure pas non plus dans le Top10.

Ce rapport fait noter que la crise sanitaire menace maintenant de faire dérailler l’entrée en fonction de la ZLECA, soulignant que l’évaluation a été réalisée avant le début de la pandémie de Covid-19.

«Ce qui est la raison supplémentaire pour laquelle le continent devrait aller de l’avant et utiliser la ZLECA comme l’une des armes pour vaincre la COVID-19 et accélérer la reprise économique post-COVID», souligne dans sa conclusion AfroChampions.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *