Tunisie : Mechichi axe son projet de société sur des réformes stratégiques

Tunisie : Mechichi axe son projet de société sur des réformes stratégiques

Le gouvernement de Hichem Mechichi a obtenu, ce mercredi 02 septembre 2020, à l’aube, et sans surprise, la confiance du Parlement tunisien. Après plus de quinze heures de débat, l’équipe gouvernementale composée par M. Mechichi a été approuvée par 134 voix pour et 67 contre sur un total de 201 députés présents.

Avant le vote des parlementaires, le Chef du gouvernement a dévoilé, ce mardi, les 5 priorités de son gouvernement. De l’arrêt de l’hémorragie des finances publiques jusqu’à la protection des catégories vulnérables, tout en mettant l’accent sur une stratégie multisectorielle et l’engagement de l’Etat à payer ses dettes envers ses fournisseurs, d’ici la fin de 2021,le neuvième premier ministre de la Tunisie depuis la Révolution de 2011, a été éloquent devant les députés.

Hichem Mechichi, 46 ans, a indiqué que son gouvernement œuvrera pour assurer «la reprise du rythme normal de la production des secteurs stratégiques, en particulier, le secteur énergétique et minier et la préparation d’un plan intégré pour renforcer les ressources propres de l’Etat».

Revenant sur l’actualité, il a fait savoir que l’une de ses priorités est de poursuivre l’encadrement des institutions touchées par la pandémie de Covid-19. Le gouvernement s’est engagé, a-t-on appris, à maitriser les dépenses de l’Etat et à mettre en place un programme complet pour la restructuration du secteur public. Ceci, à travers la modernisation des outils de travail et l’intervention rapide pour annoncer un appui financier en faveur des entreprises publiques les plus touchées par la Covid-19.

La réforme du système logistique, la numérisation des services et la prise d’une série de mesures dans le projet de loi de finances pour 2021, pour réduire l’évasion fiscale, sont les projets phares du nouveau gouvernement tunisien.

Le gouvernement, a indiqué le premier ministre, œuvrera à assurer la sécurité du système juridique de l’investissement, en donnant la priorité absolue aux investissements publics, à l’échelle centrale et régionale au cours de l’année 2021. Il a aussi promis de dynamiser le système du Partenariat Public-Privé (PPP).

Agnès Molitor

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *