L’Algérie ambitionne de conquérir le marché commercial africain

L’Algérie ambitionne de conquérir le marché commercial africain

Le ministre algérien du Commerce, Kamel Rezig  a dévoilé ce lundi lors d’une visite dans la wilaya de Tindouf, dans l’ouest du pays, un plan de son département visant à «conquérir commercialement le marché africain».

Le gouvernement fonde de larges espoirs sur la conquête commerciale du marché africain via les postes frontaliers, a indiqué M. Rezig. «Conquérir commercialement le marché africain requiert des préparatifs de tous les secteurs, notamment ceux du Commerce, des Finances, des Transports et les Douanes», a-t-il déclaré, précisant que des dispositions sont en phase d’être prises en ce sens.

«Pour ce faire des instructions ministérielles, que ce soit du Commerce ou d’autres secteurs, ont été données pour l’exploitation de cette porte frontalière et atteindre les objectifs escomptés de sa création», a souligné le ministre Rezig.

Il a cité en exemple, l’ouverture du poste frontalier terrestre algéro-mauritanien « Mustapha Benboulaid », qui constitue, selon lui, un signe à l’adresse des opérateurs économiques pour exporter leurs produits vers la Mauritanie et les pays de l’Afrique de l’Ouest, a souligné le ministre Rezig, sans oser reconnaitre que ce passage n’étant pas du tout rentable pour les transporteurs algériens qui le boudent selon plusieurs médias.

Aliste Flandrain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *