Les principaux indicateurs de l’économie du Congo-Brazzaville sont dans le rouge

Les principaux indicateurs de l’économie du Congo-Brazzaville sont dans le rouge

Selon les analystes, la situation économique au Congo-Brazzaville, présage des perspectives sombres et difficiles avec une économie flageolante sur fond d’une accentuation du déficit budgétaire et d’une croissance économique en chute libre et finalement les principaux indicateurs de l’économie congolaise sont dans le rouge.

Dans un contexte marqué par la décote persistante des prix du pétrole qui représente plus de 80% des ressources du pays, le déficit budgétaire accuse une forte baisse renforcée par les effets néfastes du Coronavirus, relève-t-on. Le Gouvernement de Brazzaville reconnait que le pays est dans une impasse économique.

D’après les prévisions du Fonds monétaire international (FMI), d’ici à la fin de cette année 2020, la croissance économique devrait chuter de plus de 4%, passant de -12% à -16,7%.

Dans une note, le ministère congolais l’Economie, de l’Industrie et du Portefeuille public indique que depuis le début de la crise sanitaire, les activités économiques ont chuté en moyenne de -26,5%.

Une récession économique qui va au-delà des prévisions déjà alarmantes avancées par le FMI, dont le Conseil d’administration avait difficilement approuvé un accord de financement pour le Congo d’un montant de 448,6 millions de dollars au titre de la Facilité élargie de crédit (FEC) en juillet 2019.

La situation économique ne joue pas en faveur de Brazzaville. Le pays est sous pression, avec la nécessité de mettre rapidement en place un plan de relance efficace au-delà du pétrole, et adossé sur des projets structurants, de politiques sectorielles avec en bonne place l’agriculture, l’industrie et le tourisme, en vue d’atténuer l’impact de la crise sanitaire sur l’outil de production.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *