OMC : La candidate Nigériane attend le soutien de l’Union européenne

OMC : La candidate Nigériane attend le soutien de l’Union européenne

La candidate au poste de directeur général de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), la Nigériane Ngozi Okonjo-Iweala attend patiemment le soutien de l’Union européenne (UE). En conférence de presse, l’ancienne ministre des Finances du Nigeria a indiqué que l’UE n’a pas encore annoncé sa préférence entre les deux candidates en lice.

Mme Okonjo-Iweala revendique à la date du 16 octobre, le soutien officiel de 79 pays sur les 164 Etats membres de l’organisation. Elle a fait noter qu’un groupe de pays des Caraïbes et du Pacifique s’est en effet ajouté au bloc des 55 pays africains qui soutiennent sa candidature. «Je suis optimiste quant au soutien de l’Amérique latine», a déclaré la candidate de l’Afrique, qui affirme disposer également d’un «bon soutien» en Asie.

Tout en espérant le soutien du Vieux continent, Ngozi Okonjo-Iweala se dit confiante pour la suite du processus. «Je suis convaincue d’avoir un soutien dans toutes les régions», a-t-elle laissé entendre.

«À l’heure actuelle, l’OMC, face aux défis auxquels elle est confrontée, a besoin d’un directeur général très compétent, capable d’avoir la portée politique et la stature nécessaires pour pouvoir entreprendre des réformes et agir à des niveaux très élevés », a-t-elle souligné. Relevant qu’il ne s’agit pas «seulement de posséder ces compétences, mais de les réunir tous en une seule personne à ce stade, lorsque l’OMC en a besoin».

Sans fausse modestie, elle fait savoir à qui veut l’entendre, qu’elle est la ‘‘Best’’. «Je suis candidate à la réforme et je pense que l’OMC a besoin des références et des compétences en matière de réforme maintenant », a ajouté Ngozi Okonjo-Iweala. L’adversaire de la Nigériane au poste de directeur général de l’OMC est la Sud-coréenne Yoo Myung-hee.

Agnès Molitor

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.