Afrique centrale : La BEAC rachète des titres publics pour 600 milliards de FCFA

Afrique centrale : La BEAC rachète des titres publics pour 600 milliards de FCFA

La Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) exécute son programme de rachat des titres publics sur le marché secondaire, un programme qui s’étend du 1er septembre 2020 à février 2021, et offre la possibilité aux six pays de la Communauté économique et monétaire des Etats de l’Afrique centrale (CEMAC) de mobiliser jusqu’à 600 milliards de FCFA, à raison de 100 milliards de FCFA par Etat.

«Les marges laissées par certains Etats pourraient être redistribuées à d’autres Etats ayant des besoins excédant 100 milliards de FCFA», a fait savoir la Banque centrale, annonçant que ce programme est susceptible d’être renouvelé pour la même durée, «suivant l’efficacité constatée de ce mécanisme, et les perspectives économiques pour l’année 2021».

Bien que cette vanne financière soit ouverte depuis septembre 2020, aucun pays de la CEMAC ne s’y est encore impliqué, un peu plus de deux mois plus tard, relève la BEAC.

Le programme spécial de rachat des titres publics, explique l’institution émettrice, est «un filet de sécurité offert aux Etats de la CEMAC, pour s’assurer qu’ils reçoivent l’intégralité des ressources financières sollicitées sur le marché monétaire et à des conditions de financement souples».

Pour y avoir accès, détaille la même source, l’Etat demandeur doit préalablement émettre des Obligations du trésor assimilables (OTA) d’une maturité inférieure ou égale à 10 ans, avoir enregistré un taux de couverture de la demande d’au moins 50% au terme de l’opération, n’avoir pas rejeté plus de 5% des offres reçues des Spécialistes en valeurs du Trésor (SVT), puis justifier la participation à l’opération d’au moins trois SVT.

Agnès Molitor

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *