Vodafone maintient sa présence en Egypte

Vodafone maintient sa présence en Egypte

Les facilités mises en place par le gouvernement égyptien sont tellement alléchantes à tel point de dissuader le groupe télécom britannique, Vodafone, de céder ses parts à Saudi Telecom Company (STC), comme initialement prévu.

De ce fait, quitter l’Egypte ne figure plus dans les projections de Vodafone qui a décidé de profiter des facilités d’affaires mises en place par le gouvernement. Même si l’annonce de l’arrêt du processus de cession de ses parts à la STC ne lui a pas été profitable sur le coup, Vodafone se projette déjà dans plusieurs segments du marché égyptien.

L’abandon par le groupe Vodafone des discussions avec la STC est survenu au lendemain de la rencontre de Nick Read, le PDG du groupe avec le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi.

Le patron du groupe télécom britannique a réitéré au chef de l’Etat l’engagement de sa société à renforcer ses investissements dans le pays pour participer à sa transformation numérique. La modernisation et l’extension du réseau télécom, l’intelligence artificielle, la 5G sont entre autres les points d’investissement ciblés par l’entreprise.

L’action du groupe télécom britannique a reculé de 2% à la Bourse de Londres, lundi 21 décembre, après son annonce d’abandon de l’accord signé avec Saudi Telecom Company en janvier dernier pour lui céder ses 55% d’actions dans Vodafone Egypte.

La finalisation de cette opération, qui avait été évaluée à près de 2,4 milliards USD, avait plusieurs fois été reportée par la STC qui évoquait alors des problèmes logistiques suscités par la pandémie de la Covid-19.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *