Afreximbank, 1er arrangeur principal mandaté en Afrique subsaharienne

Afreximbank, 1er arrangeur principal mandaté en Afrique subsaharienne

Selon les « Capital Markets League Tables » de Bloomberg de l’année 2020, la Banque africaine d’import-export (Afreximbank), très engagée dans la mise en œuvre de la ZLECA, est classée 1er arrangeur principal mandaté en Afrique subsaharienne.

«Cette évaluation des transactions de la Banque reconnaît le rôle de chef de file de l’institution dans la mobilisation de capitaux à la fois à l’intérieur et à l’extérieur du continent auprès d’un large éventail d’investisseurs et de parties prenantes pour les besoins de financement des emprunteurs en Afrique», écrit Bloomberg.

En effet, la banque dont le siège se trouve au Caire, en Egypte, a joué un rôle de premier plan et de facilitation dans presque toutes les transactions phares à travers l’Afrique en 2020. Elle a réussi à mobiliser des capitaux d’investisseurs comprenant des banques, des investisseurs institutionnels, des OCE, des IFD ainsi que des fournisseurs de garantie, venant d’Afrique, des États-Unis, d’Europe, du Moyen-Orient et Asie.

«Je suis ravi de voir l’important travail de la Banque sur le marché africain des prêts syndiqués reconnus par Bloomberg», a déclaré Benedict Oramah, le président d’Afreximbank, ajoutant que «nous sommes particulièrement heureux d’être classés numéro 1 dans la catégorie des arrangeurs principaux mandatés».

«Nous sommes, en outre, encouragés par l’amélioration spectaculaire de la notation du travail des agences administratives de la Banque», a ajouté  Oramah, soulignant que l’autre enjeu est la Zone de libre-échange continental africain (ZLECA), où son institution espère jouer un rôle central dans le financement.

Face à la crise subie par les marchés des capitaux, induite par la Covid-19, et qui a aussi affecté les investisseurs du continent, Afreximbank a mis en jeu son expertise en élargissant l’accès au capital commercial. Ce qui a considérablement atténué le ralentissement économique actuel pour de nombreux emprunteurs, a mis en exergue Bloomberg.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.