Cinq pays africains durement touchés par des événements climatiques extrêmes en 2019

Cinq pays africains durement touchés par des événements climatiques extrêmes en 2019

Le laboratoire d’idée allemand Germanwatch vient de publier l’Indice mondial des risques climatiques pour le compte de l’année 2019, relevant que l’Afrique a été très touchée par les catastrophes naturelles en 2019. L’Indice mondial des risques climatiques 2019, qui analyse l’impact des conditions météorologiques extrêmes liées au changement climatique dans le monde, et leurs conséquences socio-économiques, souligne par ailleurs, que sur les 20 dernières années, c’est l’Asie qui a le plus souffert de ce phénomène.

D’après l’étude de Germanwatch, les pays africains les plus touchés en 2019 par les événements climatiques extrêmes sont le Mozambique, le Zimbabwe, le Malawi, le Soudan du Sud et le Niger.

«En mars 2019, le puissant cyclone tropical Idai a frappé le Mozambique, le Zimbabwe et le Malawi, provoquant des dégâts catastrophiques et une crise humanitaire dans ces trois pays», rapporte Germanwatch.

Le rapport rappelle que le cyclone Idai est rapidement devenu le cyclone tropical le plus meurtrier et le plus coûteux dans le sud-ouest de l’océan Indien, causant 2,2 milliards de dollars de dommages économiques. «Au total, le cyclone a touché trois millions de personnes et fait plus de 1.000 victimes», a fait noter le think-tank allemand.

Le Mozambique qui a enregistré des dommages de l’ordre de 12,16% de son PIB, pour une perte de plus de 4.930 de millions de dollars, est le 1er pays sur les 10 les plus affectés au monde en 2019 par des phénomènes climatiques extrêmes.

Sur le continent, viendra ensuite le Zimbabwe, 2ème mondial, le Malawi (5ème), le Soudan du Sud (8ème) et le Niger (9ème). Dans ce Top10, on retrouve trois pays asiatiques notamment le Japon (4ème), l’Afghanistan (6ème) et l’Inde (7ème). Les Bahamas (3ème) et la Bolivie (10ème) complètent ce classement.

Toutefois, Germanwatch relève que, sur les 20 dernières années, un seul pays africain figure parmi les principales victimes des événements climatiques extrêmes, c’est le Mozambique. L’Asie et les Caraïbes sont, de ce point de vue, nettement plus touchés que l’Afrique affirme la même source.

Sur la durée, le Myanmar, les Philippines, le Porto-Rico, Haïti, le Bangladesh ou encore le Pakistan paient le plus lourd tribut au phénomène du changement climatique.

 

Agnès Molitor

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.