12 millions $ de la Banque mondiale pour le programme de vaccination en Afrique

12 millions $ de la Banque mondiale pour le programme de vaccination en Afrique

La Banque mondiale va mettre à la disposition des pays africains un financement de 12 milliards $ pour exécuter les programmes de vaccination des populations africaines contre le coronavirus.

Dans un contexte de « guerre de vaccins » où l’Afrique se retrouve marginalisée, la Banque mondiale a annoncé qu’elle accorderait son financement, sous forme de dons ou de prêts concessionnels, pour aider les pays africains à obtenir les vaccins. David Malpass, le président du Groupe de la Banque mondiale a incité les Etats membres à se rapprocher des responsables régionaux afin de recevoir l’aide nécessaire en vue de rendre le vaccin disponible dans les meilleurs délais.

L’institution bancaire encourage «les pays qui n’ont pas encore demandé son aide à envoyer une lettre à leur directeur national de la Banque mondiale demandant un soutien pour l’achat et le déploiement des vaccins dans le cadre de la facilité de 12 milliards de dollars», a fait savoir M. Malpass.

Selon le Centre africain de contrôle et de prévention des maladies (CDC Afrique), le coût estimé de la vaccination de 60% de la population africaine se situe entre 10 et 15 milliards de dollars. Concernant la politique de déploiement du vaccin, l’Union africaine insiste sur la nécessité de mettre en place un système de distribution efficace des vaccins aux pays, de sensibiliser et d’informer les populations. L’organisation continentale a pris la décision «d’agir rapidement pour réaliser l’objectif immédiat de garantir que tous les Etats africains aient accès au vaccin et puissent vacciner leurs populations».

L’Union africaine (UA) a entamé les démarches pour recevoir environ 670 millions de doses de vaccin, qui nécessitent des fonds conséquents.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.