Afrique/Covid-19: L’incroyable résilience des femmes de l’Afrique sub-saharienne

Afrique/Covid-19: L’incroyable résilience des femmes de l’Afrique sub-saharienne

Un séminaire virtuel sur le thème « La Covid-19, Révélateur de l’incroyable résilience des femmes africaines », a été organisé ce 08 mars par la Banque mondiale, à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, pour rendre hommage à la forte résilience dont font preuve les femmes africaines.

«En cette période de pandémie, les femmes d’Afrique sub-saharienne ont plus que jamais fait preuve d’une extraordinaire résilience», affirme la Banque mondiale.

«Face à l’adversité, la force et l’intelligence des femmes africaines ont permis au continent de tenir, prouvant encore une fois qu’investir sur elles est indispensable, que l’autonomisation économique féminine est la clef de la prospérité de tous», a souligné l’institution financière.

En Afrique de l’Ouest et centrale, comme dans le reste du monde, les femmes ont été les premières victimes des conséquences sociales et économiques de la crise provoquée par la pandémie de Covid-19, révèle la même source.

Les femmes sur le continent doivent faire face à des défis rendus plus oppressant par la pandémie. Travaillant souvent dans le secteur informel, elles risquent davantage de perdre leur emploi et ne possèdent aucune protection sociale pour atténuer ce choc, fait remarquer l’institution de Bretton Woods.

«Pour celles qui ont réussi à conserver leur emploi, la fermeture des écoles et des garderies les oblige souvent à jongler pour trouver un équilibre entre leur travail et les responsabilités liées à la garde et à la scolarité de leurs enfants, sans compter le temps qu’elles consacrent aux tâches ménagères », fait-on noter, en mettant en évidence leur capacité à faire face aux chocs.

«Les femmes sont un atout indispensable et font preuve d’une formidable résilience pendant la pandémie», conclut la Banque mondiale.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.