La BAD et la BOAD, des partenaires sur les projets d’infrastructures régionales

La BAD et la BOAD, des partenaires sur les projets d’infrastructures régionales

Deux banques de développement sur le continent mutualisent leurs énergies en faveur des projets d’infrastructures régionales sous la dynamique du concept Partenariat public-privé (PPP) en Afrique. Il s’agit de la Banque africaine de développement (BAD) et de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD).

En effet, les deux institutions ont procédé ce jeudi 1er avril 2021 à la signature d’un protocole d’accord de partenariat pour cofinancer la préparation desdits projets d’infrastructures régionales.

« Ce partenariat aidera les deux institutions et les pays de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) à constituer rapidement un solide pipeline de projets préparés, bancables et de qualité, d’infrastructure régionale, dans le cadre de la relance des investissements dans les infrastructures post-Covid-19 dans la région », indique la BAD dans un communiqué. L’institution continentale fait noter que ce partenariat « contribuera à accélérer la mobilisation des investissements dans les infrastructures indispensables pour combler le déficit de financement qui s’amplifiera à la suite des impacts négatifs de la pandémie ».

Selon les termes de l’accord, les opérations de financement de la BOAD seront arrangées par son Unité régionale de développement des projets en partenariat public-privé (URDPPP). Quant à la BAD, elle fera appel à son Fonds spécial du Mécanisme de financement de la préparation des projets d’infrastructures du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD-IPPF).

Parmi les résultats attendus dans le cadre de ce partenariat, on peut citer l’élaboration d’une liste des projets régionaux, susceptibles de faire l’objet d’un développement conjoint sous le modèle PPP le co-financement chaque année, et des activités de préparation d’au moins deux projets d’infrastructures PPP, tirés de la liste des projets régionaux sélectionnés.

Agnès Molitor

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.