La Tanzanie et l’Ouganda lancent la construction du plus long pipeline de pétrole brut chauffé électriquement

La Tanzanie et l’Ouganda lancent la construction du plus long pipeline de pétrole brut chauffé électriquement

Le projet de construction d’un oléoduc entre la Tanzanie et l’Ouganda, dénommé «East African Crude Oil Pipeline project» (EACOP), a été l’objet d’un accord signé ce dimanche 11 avril par la présidente tanzanienne, Samia Suluhu, et son homologue ougandais, Yoweri Museveni.

Les entreprises en charge des travaux de ce mégaprojet notamment le groupe pétrolier français Total et la China National Offshore Oil Corporation Ltd (CNOOC), ont aussi paraphé le document.

Avec un investissement de plus 3,5 milliards de dollars, l’EACOP sera au terme de sa construction, le plus long pipeline de pétrole brut chauffé électriquement au monde. La plus grande partie de l’ouvrage doit passer par la Tanzanie et porte sur la construction d’un oléoduc de 1440 km qui partira de la région ougandaise d’Albertine vers le port tanzanien de Tanga.

«Ce pipeline peut devenir un énorme projet pour desservir la région de l’Afrique de l’Est dans son ensemble», a indiqué le président Yoweri Museveni, faisant noter qu’il y a de fortes chances que davantage de réserves de pétrole soient découvertes dans la région d’Albertine. «Il y a aussi du potentiel à Karamoja», a-t-il ajouté.

L’infrastructure qui permettra le transport de 216.000 barils de pétrole brut par jour, devrait rapporter non seulement d’importantes recettes d’exportation à l’Ouganda, mais également des frais de transit conséquents. En plus, d’après la présidente Samia Suluhu, la construction de l’ouvrage devrait permettre la création de plus de 10.000 emplois en Tanzanie.

«Le projet générera des revenus pour les deux pays, tout en créant des emplois à court et à long terme pour les professionnels hautement qualifiés et semi-qualifiés, ainsi que pour les travailleurs occasionnels, répondant ainsi au défi du chômage, en particulier parmi les jeunes», a déclaré la présidente Suluhu.

Il est à noter que le pétrole qui sera exporté via le nouveau pipeline devrait être extrait des champs pétrolifères de Kingfisher, exploité par la CNOOC, et de Tilenga, exploité par Total S.A.

Aliste Flandrain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.