Sénégal : 450 milliards FCFA pour l’insertion et l’emploi des jeunes

Sénégal : 450 milliards FCFA pour l’insertion et l’emploi des jeunes

L’une des priorités sur les trois prochaines années pour le Sénégal est de créer des conditions favorables pour l’insertion des jeunes sur le marché de l’emploi. Ainsi ce 22 avril 2021, s’est tenu le Conseil présidentiel pour l’insertion et l’emploi des jeunes.

Dans un pays où les jeunes représentent 75% de la population, on ne peut pas enclencher un processus de développement en ignorant la question de l’emploi des jeunes, assure la présidence sénégalaise. Comme annoncé dans son message du 03 avril, la veille de la célébration de la fête d’indépendance du pays, le président Macky Sall a réitéré son engagement à affecter des allocations budgétaires à hauteur de 450 milliards de Franc CFA, sur trois ans, «en réponse aux besoins des jeunes en termes de formation, d’emploi, de financement de projets et de soutien à l’entreprenariat et au secteur informe».

«Ces ressources serviront à financer le Programme d’urgence pour l’emploi et l’insertion socio- économique des jeunes, XËYU NDAW ÑI, qui sera issu de ce Conseil Présidentiel», a déclaré le président Sénégalais.

Macky Sall a fait savoir que l’accent sera également mis sur l’exécution de grands projets pourvoyeurs d’emplois. Il a cité notamment l’ambitieux projet du port de Ndayanne, avec un financement de plus de 840 millions de dollars (environ 452 milliards FCFA), appelé à devenir le plus grand port d’Afrique de l’Ouest avec 14.500 emplois directs annoncés, et aussi le projet des Zones économiques spéciales (ZES) qui engendreront 8.000 emplois.

Pour le Conseil National de la Jeunesse, il est important d’élaborer une nouvelle politique pour l’emploi des jeunes en tenant compte des évolutions.Le défi reste à trouver une cohérence entre ces différents programmes et structures pour une mise en œuvre rapide de la nouvelle stratégie d’emplois, permettant au Sénégal d’aller bien au-delà des 150.000 emplois créés actuellement par an.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.