Maroc : Un bilan très positif pour Delta Holding

Maroc : Un bilan très positif pour Delta Holding

deltaLe groupe industriel marocain Delta Holding a réalisé une excellente année 2010 marquée par d’excellents résultats en plus d’une participation active dans de nombreux projets à l’échelle nationale.
Le groupe s’est investi dans le renforcement des capacités portuaires nationales à travers les projets Tanger Med II, Nador West Med, Tarfaya, Sidi Ifni et Dakhla. Ses filiales participent également au projet de Tramway de Rabat et de Casablanca, au tunnel des Oudayas, aux travaux des autoroutes Fès-Oujda et Rabat-Casablanca. Les autres projets d’infrastructures dans lesquels le groupe est impliqué sont les stades de Tanger et de Marrakech, les barrages Taksourt et El Maleh, l’implantation du site de Renault Tanger, les stations de traitement d’eau potable de Marrakech et Larache et le parc régional Maroc Central de l’OCP.

La filiale BTP du groupe, Bituma, s’est dotée, pour une valeur d’environ 12.5 millions de dollars US, d’un navire de plus de 100 mètres et d’une capacité de 4 784 tonnes pour le transport de bitume. Le périmètre du groupe s’est élargi avec l’intégration des sociétés françaises ISOSIGN et GLS opérant respectivement dans le secteur des équipements routiers et dans le domaine de l’eau et de l’environnement.
Au terme de l’exercice passé, Delta Holding a ainsi réalisé un chiffre d’affaires de 275.3 millions de dollars US, en progression de 12.1% par rapport à l’année d’avant. Le résultat d’exploitation a gagné près de 11% à 43.4 millions de dollars US et la marge opérationnelle s’est fixée à 15.7%. La capacité d’autofinancement s’est inscrite en hausse de 10.3% à 35.2 millions de dollars et les investissements réalisés se sont élevés à plus de 18.9 millions de dollars US, en progression de 71% par rapport à 2009. Le résultat net consolidé apparaît en légère hausse de 6.3% à 31.4 millions de dollars US. Les prochains objectifs du groupe sont le confortement de son positionnement sur la gestion déléguée des services publics et les énergies renouvelables.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.