Tunisie : Le numérique pour freiner la migration

Tunisie : Le numérique pour freiner la migration

Afin d’améliorer l’employabilité des migrants en Tunisie, l’Union européenne (UE) et l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) soutiennent un programme qui vise à proposer des formations dans le domaine du numérique.

Dans cette dynamique, l’association FACE Tunisie, engagée contre toutes les formes d’exclusion et de discrimination, et WeCode Land, un réseau communautaire d’entrepreneurs numériques, viennent de lancer un appel à candidature pour ce programme de formation, à destination des étudiants et jeunes diplômés Tunisiens et migrants résidents en Tunisie. Cet appel est à candidature est ouvert jusqu’au 14 juin prochain.

Les candidats, aussi bien les migrants que les Tunisiens, doivent être étudiants ou diplômés d’une université tunisienne. «Les proportions de sélection prévoient que 70% des places seront consacrées aux jeunes migrants et 30% aux étudiants et jeunes diplômés Tunisiens, et ce dans le respect de l’approche genre, à égalité entre les femmes et les hommes», expliquent les promoteurs du programme.

Les candidats sélectionnés bénéficieront d’une série de formations dans les nouveaux métiers du numérique, indique l’appel à candidature. Le projet, souligne-t-on, se penchera sur les domaines du développement web, du Prestashop et des jeux vidéo, du marketing digital et l’UI/UX Design.

La formation, apprend-t-on, prendra également en compte le renforcement des capacités interpersonnelles à travers des cours sur les sujets tels que la prise de parole en public, la rédaction de CV et de lettre de motivation, la gestion du temps et des priorités, la gestion des conflits en milieu de travail ainsi que l’organisation et la conduite de réunions.

Ce projet vise à renforcer l’employabilité des jeunes migrants à travers des formations dans les secteurs à forte demande et à améliorer la diversité culturelle et la cohésion sociale.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.