ONU : Le Conseil de sécurité tient à l’œil la RDC

ONU : Le Conseil de sécurité tient à l’œil la RDC

Le Conseil de sécurité de l’ONU a renouvelé ce 29 juin les sanctions imposées à la République démocratique du Congo (RDC) et prorogé de 12 mois, le mandat de son groupe d’experts veillant à l’application de ces sanctions.

Conformément à la résolution 2582, le Conseil de sécurité a prorogé jusqu’au 1er juillet 2022 les mesures stipulées dans les paragraphes 1-6 de la Résolution 2293 couvrant «un embargo sur les armes, l’interdiction de voyager et le gel des avoirs».

En renouvelant les sanctions contre la RDC, le Conseil de Sécurité précise qu’elles s’appliqueraient aux individus et aux autres entités, désignés par le Comité des sanctions «pour avoir planifié, dirigé, soutenu ou participé aux attaques contre le personnel médical ou humanitaire» en RDC.

Les Etats membres de l’ONU sont ainsi tenus de ne pas fournir d’armes aux entités non-gouvernementales opérant en RDC. L’Est de l’actuel plus vaste Etat d’Afrique est miné depuis au moins deux décennies par des violences cycliques ayant pour acteurs des groupes armés hétérogènes qui s’adonnent de manière illicite à l’exploitation de plusieurs richesses de cet Etat.

Le maintien des sanctions onusiennes couvre également les manœuvres qui «compromettent la paix, la stabilité ou la sécurité du pays, y compris les attaques contre les casques bleus, le personnel de l’ONU et les membres du groupe d’experts dans ce pays».

Kayi Lawson

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *