La BAD invite la Guinée à plus d’efforts pour l’atteinte des objectifs de son DSP

La BAD invite la Guinée à plus d’efforts pour l’atteinte des objectifs de son DSP

Les Conseils d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) ont examiné, ce 06 juillet 2021, le rapport de la revue à mi-parcours du Document de Stratégie-Pays (DSP) 2018-2022 combinée avec la revue de la performance du portefeuille en Guinée.

Selon les prévisions 8 projets devraient être mis en œuvre à mi-parcours pour un montant de 210,44 millions de dollars, dont 3 dans le secteur de l’énergie (104,82 millions $) et 5 dans les chaînes de valeur (105,61 millions $). Entre 2018 et mi-avril 2021, dix opérations ont été approuvées, pour un montant de 182,15 millions de dollars.

Le rapport fait savoir que la mise en œuvre des projets à mi-parcours a favorisé la création de 248 emplois directs et 344 emplois indirects en 2020, contre des cibles respectives de 500 et 1 500. Ce résultat devrait s’améliorer avec la création des agropoles régionaux dont la mise en œuvre est en cours, indique la BAD dans un communiqué.

«Pour la période 2021-2022, au regard de la nature des défis, la Banque et le gouvernement guinéen ont convenu de maintenir les deux domaines prioritaires actuels du DSP (énergie et agriculture), en mettant l’accent sur l’économie bleue dans le second domaine», précise le texte.

Le Document de Stratégie-Pays de la Guinée vise trois objectifs. Il s’agit de relever le défi de la fragilité, de stimuler des changements structurels et des investissements catalyseurs afin de relever le niveau d’accès à l’énergie, et de renforcer les capacités de production, de transformation et de valorisation des produits agricoles, afin de réduire la dépendance aux importations alimentaires.

Agnès Molitor

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.