Aide aux Etats pauvres: L’Afrique demande 78 milliards $ à l’IDA

Aide aux Etats pauvres: L’Afrique demande 78 milliards $ à l’IDA

L’Association internationale de développement ou le guichet IDA, filiale du Groupe de la Banque mondiale, a fait, ce jeudi 15 juillet, le point de ses décaissements avec les pays africains.

La rencontre tenue à Abidjan, a connu la présence de plusieurs chefs d’Etats africains, suite à l’appel lancé par les dirigeants du continent, lors du Sommet sur le financement des économies africaines tenu à Paris en mai dernier.

Il s’agit de la 20ème reconstitution de l’IDA, qui intervient dans un contexte de la pandémie de la Covid-19 marqué par la prolifération de nouveaux variants.

«Cette 20ème reconstitution soutiendra une relance résiliente à la crise économique du Covid-19, et aidera le continent à poursuivre sa transformation économique», a indiqué la Banque mondiale. L’objectif est d’apporter un soutien renforcé en vue d’une reprise verte et résiliente sur le continent.

Depuis l’apparition de la Covid-19, les difficultés des pays africains déjà aux prises avec le terrorisme et la pauvreté ont été exacerbées. Pour y faire face tout en poursuivant son plan de développement, le continent noir a entamé une stratégie active de mobilisation des financements extérieurs.

Les engagements pris lors de la réunion de ce 15 juillet visent à satisfaire en partie, les besoins de financement des 39 pays éligibles du continent à travers l’Association internationale de développement (IDA).

Au total, les demandes de ressources formulées à l’intention de l’institution se chiffrent à 78 milliards de dollars, bien plus que les 53 milliards $ mobilisés pour le continent lors de la 19ème reconstitution des ressources de l’IDA.

L’actuelle reconstitution de l’IDA devrait couvrir la période 2022-2025, conformément à la restructuration des cycles IDA-20 et IDA-19 décidés en février dernier.

Aliste Flandrain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.