Afreximbank et ACBF signent un accord portant sur la relance post-pandémique en Afrique

Afreximbank et ACBF signent un accord portant sur la relance post-pandémique en Afrique

Dans leur quête de se relever de la crise engendrée par la pandémie de Covid-19, les institutions financières africaines sont invitées à explorer la piste de la collaboration.

C’est dans cette dynamique que la Banque africaine d’import-export (Afreximbank) et la Fondation pour le renforcement des capacités en Afrique (ACBF) ont signé un accord visant à contribuer au développement des capacités pour la mise en œuvre de l’Accord de la Zone de libre- échange continentale africaine (ZLECA).

Lors de la signature dudit accord, le Président d’Afreximbank, Benedict Oramah a souligné la nécessité, pour les institutions africaines, d’exploiter le pouvoir de la collaboration, afin d’obtenir des résultats optimaux pour le développement du continent africain, notamment pendant et après l’ère de la Covid.

«Nous sommes convaincus que la collaboration que nous venons de sceller avec la Fondation aura l’impact nécessaire dans divers États africains et fera progresser les aspirations de l’Agenda 2063», a déclaré le professeur Oramah.

Le Secrétaire exécutif de l’ACBF, Emmanuel Nnadozie a salué de son côté, le soutien opportun d’Afreximbank, affirmant qu’il permettrait à la Fondation de poursuivre son soutien aux pays africains confrontés à des problèmes de capacité qui ont été exacerbés par la pandémie de la Covid-19.

«Nous sommes impatients de contribuer au redressement des économies africaines après la Covid-19 en soutenant et en répondant à leurs besoins en matière de capacités en ces temps difficiles», a ajouté Nnadozie.

Cette collaboration, qui s’étendra jusqu’en 2025, vient renforcer un partenariat gagnant-gagnant qui existe déjà entre l’Afreximbank et l’ACBF.

Kayi Lawson

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *