La hausse du prix du carburant au Kenya fait monter la tension

La hausse du prix du carburant au Kenya fait monter la tension

Depuis hier mercredi, l’Autorité de régulation de l’énergie et du pétrole kenyane (Ndlr, EPRA) a fixé le prix du litre à plus d’un dollar, suscitant la colère des usagers de la route.

Pour justifier cette hausse, les autorités kenyanes invoquent l’instabilité des prix sur le marché mondial, des facteurs endogènes comme l’augmentation de la taxation des produits pétroliers et les frais du transport, entre autres.

Un argument qui passe mal, car les désapprobations sont relayées sur les médias comme celle d’un habitant qui menace de bloquer une route, tandis qu’un autre réclame la démission du président Uhuru Kenyatta.

Pourtant, les autorités ont accordé une subvention aux revendeurs agréés de carburant dans le but de stabiliser les prix des carburants. Déjà au Kenya, le coût de la vie explose et est mal vécu par une bonne partie de la population.

Les consommateurs entendent agir pour pousser les autorités à réviser à la baisse les prix des carburants. En 2018, des mouvements de protestation ont éclaté en divers endroits du pays suite à l’application d’une taxe de 16% sur les produits pétroliers.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.