Togo : Les dessous de l’opération acquisition-cession entre les assureurs SANLAM et NSIA

Togo : Les dessous de l’opération acquisition-cession entre les assureurs SANLAM et NSIA

Les deux géants africains des secteurs banquier et assurance ont cédé entre eux plusieurs de leurs filiales. Selon le management de la filiale togolaise SANLAM, c’est un redéploiement stratégique qui s’appuie sur la rentabilité et ses avantages comparatifs.

«Il s’agit d’un accord bipartite entre notre Groupe Sanlam et le groupe NSIA», a expliqué Simon Pierre Gouem, le DG de Sanlam Togo, précisant que «Sanlam a cédé dans le cadre de cette opération ses filiales Vie du Togo et du Gabon, ses filiales Non-Vie du Congo et de la Guinée au groupe NSIA.

Elle a racheté, dans la foulée, les filiales Vie et Non-Vie du groupe NSIA au Mali». Il s’agit surtout pour d’une «opération de stratégie financière, chaque groupe réalisant une affaire opportune qui s’arrime à sa vision de développement et de rentabilité».

Au Togo, Sanlam compte miser sur ses forces notamment l’assurance Non-Vie, avec 13 milliards FCFA en 2020, contre seulement 1 milliard pour la branche Vie. «Nous avons cédé la filiale Vie de Sanlam pour une question stratégique. C’est une filiale qui est nouvelle et dans la stratégie du groupe, tout ce que nous développons doit être profitable», a fait observer Simon Pierre Gouem.

Compte tenu des résultats de la filiale Vie qui ne sont pas encore visibles, a-t-il souligné, «l’option stratégique a été de la céder pour apporter un plus à l’assurance Non-Vie, surtout en ce qui concerne le Togo où depuis longtemps, nous sommes très forts, le leader dans cette branche».

«Nous voulons rassurer nos partenaires, nos clients que cette opération n’entachera pas la qualité de nos services. Mieux, elle renforcera notre assise financière, notre appétence à couvrir les risques redoutés par nos assurés et nos prospects», a ajouté le Directeur général de Sanlam-Togo.

Le groupe NSIA a racheté 4 filiales de Sanlam. Il s’agit du segment Assurance-Vie au Togo, l’Assurance Vie de Sanlam au Gabon, l’Assurance Non-Vie au Congo et la Non-Vie en Guinée. Parallèlement, l’assureur ivoirien a cédé au sud-africain Sanlam ses actifs d’Assurance Vie & Non-Vie au Mali.

 

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.