Deux cinéastes togolais bénéficient du ‘Fonds pour la jeune création francophone’

Deux cinéastes togolais bénéficient du ‘Fonds pour la jeune création francophone’

Les jeunes réalisateurs togolais, Aimée Akakpo-Toulan et Amanou Yelebo sont sélectionnés par le Fonds pour la jeune création francophone, grâce auquel ils pourront dès l’année prochaine, développer leurs projets dans des résidences d’écriture en France et au Canada.

L’objectif de ce fonds est de favoriser «la structuration d’un écosystème audiovisuel local et des projets qui pourront rencontrer leur public aussi bien, localement qu’internationalement», apprend-on.

Aussi, le Fonds soutient-il «l’émergence de jeunes auteurs en Afrique francophone, les écritures et dramaturgies propres aux différents territoires d’Afrique francophone, et ainsi renforcer le dynamisme de la création à différents niveaux : cinéma, séries audiovisuelles ou contenus web».

En 2020, Aimée Akakpo-Toulan a été nominée à la 5ème édition des Sotigui Awards, dans la catégorie «Meilleur Espoir Africain Série TV». Une première reconnaissance mondiale pour la cinéaste togolaise. Elle a aussi joué dans la fiction-documentaire ‘Epic Warrior Women’ du réalisateur John Wate.

De son côté, Amanou Yelebo a obtenu le prix du ‘Meilleur film documentaire’ pour sa production «Silence brisé» et pour la meilleure interprétation masculine pour son court-métrage «Au nom de Dieu» lors de l’édition 2020 de ‘Clap Ivoire’.

Kayi Lawson

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *