La Côte d’Ivoire se dote de deux Centrales thermiques

La Côte d’Ivoire se dote de deux Centrales thermiques

Le gouvernement ivoirien envisage la construction de deux centrales thermiques d’une capacité totale de 650 mégawatts, dans l’optique d’accroître la fourniture d’électricité afin de satisfaire la demande dans le pays.

«Nous avons en construction deux grosses Centrales thermiques, une à Azito et une extension de Ciprel (Compagnie Ivoirienne de production d’électricité). Ces deux grandes centrales avec les cycles combinés vont produire 650 MW d’électricité à mettre à la disposition des populations et des industriels», a expliqué le ministre des Mines, du Pétrole et des Energies, Thomas Camara, précisant que les centrales «seront alimentées par du gaz naturel».

Le projet comprend deux volets. Il s’agit d’un poste de livraison achevé en mars dernier et un poste définitif d’Azito IV et du pipeline Vridi Ouest-Azito, en cours d’achèvement.  

«Le projet devrait permettre la mise en place du poste Ciprel V et d’autres pipelines, notamment sur les lignes Addah-Avagou-Taboth-Vridi Ouest, dont les travaux sont en cours de réalisation», ajoutent les mêmes sources.   

Thomas Camara a également souligné que le pipeline et la station de traitement de gaz «devraient permettre d’accroître la capacité de transport du gaz naturel» à partir des plateformes, «au large de Jacqueville jusqu’aux centrales thermiques existantes» et celles en cours de construction.

A travers ce projet  l’Etat ivoirien accroît sa production énergétique grâce à l’exploitation de nouvelles turbines de la centrale thermique d’Azito. Il met ainsi le pays à l’abri d’une éventuelle pénurie énergétique. 

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.