L’OPEP va injecter 450 milliards de dollars dans le raffinage dans des pays en développement

L’OPEP va injecter 450 milliards de dollars dans le raffinage dans des pays en développement

L’organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) va investir 450 milliards de dollars dans le segment du raffinage dans des pays en développement, a annoncé ce mardi 09 novembre, son secrétaire général, Mohamed Barkindo, lors de la semaine africaine de l’énergie, qui se tient au Cap, en Afrique du Sud.

Il a expliqué que les «450 milliards de dollars font partie d’une enveloppe globale de 1.500 millions de dollars, que l’organisation compte injecter dans le secteur aval de l’industrie pétrolière et gazière d’ici 2045», assurant que le continent africain sera le grand bénéficiaire de cette enveloppe.

«Sur ce montant, 450 milliards de dollars seront investis dans des projets de nouvelles raffineries et d’agrandissement d’unités existantes. La plupart de ces projets sont situés dans des pays en développement, notamment en Afrique», a expliqué Mohamed Barkindo.

Selon The Economic Confidential, en 2020 le choc de la demande de pétrole provoqué par la Covid-19 a entraîné des fermetures de raffineries dans le monde entier. Le présent projet d’investissement de  l’OPEP vise à stabiliser le marché aval à et à anticiper sur l’avenir.

Dans un récent rapport, l’OPEP « prévoit que la capacité de raffinage potentielle de l’Afrique devrait commencer à augmenter en 2022 (…) avant d’atteindre un peu plus d’un million de barils par jour en 2026».

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.