Le Kenya envisage l’obligation du pass vaccinal pour l’accès aux services publics

Le Kenya envisage l’obligation du pass vaccinal pour l’accès aux services publics

Le gouvernement kenyan a décidé de rendre obligatoire à compter du 21 décembre prochain, le pass vaccinal contre la Covid-19 pour l’accès aux services publics, a annoncé ce dimanche 21 novembre devant les médias à Nairobi, le  Secrétaire du Cabinet de la Santé, Mutahi Kagwe.

Il a précisé que nouvelles dispositions ont été décidées suite à une évaluation de la situation actuelle de la pandémie dans le pays et ce dans le but de contenir la maladie.

«Toutes les entreprises desservant 50 personnes ou plus seront tenues de mettre en place une signalisation exigeant une preuve de vaccination avant d’entrer dans les locaux et requérant de leurs clients qu’ils soient entièrement vaccinés», a fait savoir Mutahi Kagwe.

Il a indiqué que «les personnes devraient également présenter une preuve de vaccination contre le Covid-19 afin d’être admis dans les parcs nationaux, les hôtels et les restaurants à partir du 21 décembre». Ces mesures, a-t-il souligné, «sont nécessaires afin de réduire les risques d’un pic de cas de la COVID-19 pendant la période des fêtes de décembre».

Le Secrétaire du Cabinet de la Santé a annoncé à la même occasion le lancement d’une campagne de vaccination de masse de dix jours à partir du 26 novembre prochain, l’objectif est de vacciner le plus grand nombre possible de personnes, ajoutant que le Kenya avait reçu 10,7 millions de doses de vaccin et  8 millions de doses supplémentaires de divers vaccins sont également attendus.

Selon les chiffres qu’il a donnés, 88% des travailleurs de la santé, 79% des enseignants et 18% des personnes âgées sont totalement vaccinés et le nombre total de cas positifs confirmés de la Covid-19 est estimé à 254.710, dont au moins 5.328 décès.

Aliste Flandrain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.