Namibie: Trigon Metals ambitionne de produire 6.000 tonnes de cuivre en 2022

Namibie: Trigon Metals ambitionne de produire 6.000 tonnes de cuivre en 2022

La compagnie Trigon Metals en Namibie affiche sa volonté d’extraire 6.000 tonnes de cuivre de la mine Kombat en 2022 et porter ce volume de production à 16.500 tonnes à l’horizon 2024.

La société minière a presque fini la rénovation de l’usine de traitement de la mine Kombat. Trigon Metals a «réussi la première flottation à l’usine» et est sur le point «de boucler l’installation des derniers éléments, avec comme objectif de produire le premier concentré de cuivre avant la fin de l’année».

En Namibie, la mine Kombat regorgerait plus de 39 millions de tonnes de cuivre. Selon les données, la compagnie minière canadienne Trigon Metals «avait revu à la hausse le potentiel de son projet de cuivre Kombat».

Aussi, une évaluation publiée en septembre avait-elle «fait état de 39 millions de tonnes de ressources minérales, soit une augmentation de 456%, dont une bonne partie classée dans la catégorie ‘indiquée’».

Pour rappel, «ces résultats sont notamment le fruit de la prise en compte dans les calculs des intersections de minéralisation réalisées sur 3.758 nouveaux trous de forage. La société a indiqué que les forages ont été réalisés autant sur des zones à ciel ouvert que des zones souterraines».

La mine de Kombat avait été exploitée entre 1962 et 2008 et est restée ensuite «en régime de maintenance et entretien jusqu’à son rachat en 2012 par Trigon Metals qui y poursuit depuis l’exploration, avec l’objectif de remettre l’actif en production. Le projet héberge également du plomb et de l’argent en quantités non négligeables», souligne-t-on officiellement à Windhoek.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.