Guinée : 200 mille volailles abattues pour limiter la propagation de la grippe aviaire

Guinée : 200 mille volailles abattues pour limiter la propagation de la grippe aviaire

Le ministre guinéen de l’Agriculture, Mamoudou Nagnalen Barry a annoncé ce mercredi 29 juin, que 200.000 volailles ont été abattues afin de freiner la propagation de la grippe aviaire de sous-type H5N1 en Guinée-Conakry.

Les 6 premiers foyers de contamination ont été signalés depuis le 7 juin dernier alors que la maladie a déjà tué environ 120.500 oiseaux. «Les foyers actuels ont été contenus à environ 50 et 100 kilomètres de la capitale Conakry, dans les préfectures de Coyah et Forecariah», a indiqué le ministre.

L’épizootie va compliquer les difficultés de la filière avicole guinéenne qui essaie depuis quelques années, à se développer malgré «la concurrence des importations de poulets surgelés en provenance du Brésil et d’Europe».

En Guinée, la filière avicole produit en dessous de 10% du volume de viande blanche consommée localement. A souligner que «l’industrie a connu une vague d’investissements pour améliorer sa capacité de production de poussins d’un jour afin de développer son offre en poulets de chair et répondre aux besoins croissants du marché local».

En janvier dernier, l’entreprise Salambandé Agro-Industrie «a lancé dans la préfecture de Coyah un couvoir d’une capacité de 4,5 millions de poussins par an et d’un coût de 7 milliards de francs guinéens (soit 800.000 dollars US)». Selon les données, «le secteur agricole emploie environ 70% de la population guinéenne et fournit plus de 25% du PIB du pays». 

Agnès Molitor

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.