La Tanzanie consacré 400.000 hectares à la culture du blé

La Tanzanie consacré 400.000 hectares à la culture du blé

Le gouvernement de la Tanzanie envisage de mobiliser une superficie de 400.000 hectares pour la culture du blé à l’horizon 2025, en vue d’accroître sa production céréalière locale.

Actuellement, la production de cette céréale est de 70.000 tonnes, ce qui est nettement faible par rapport à l’ampleur de la demande du marché intérieur.

En Tanzanie, le blé occupe le 4ème rang des céréales les plus consommées après le maïs, le manioc et le riz. Les besoins du pays en blé s’élèvent à 1,2 million de tonnes chaque année, ce qui implique «des importations massives».

Certains analystes pensent que même si «un renforcement de l’offre locale par une hausse des emblavures est souhaitable, l’amélioration des rendements demeure un point critique pour enregistrer des gains importants même si le pays dispose d’un immense potentiel en terres cultivables (43,5 millions d’hectares)».

Pour eux, «le rattrapage de la demande sera un vœu pieu (…) sans des efforts pour accroître la productivité d’une tonne à l’hectare actuellement, soit deux fois moins qu’en Ethiopie et 6 fois moins qu’en Egypte».

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.