Tunisie : Débat sur les réformes fiscales et douanières

Tunisie : Débat sur les réformes fiscales et douanières

iaceL’IACE (Institut Arabe des Chefs d’Entreprise) a organisé le vendredi denier un colloque international avec pour principal sujet de débat la manière d’appliquer les réformes fiscales et douanières mises en place par le ministère des Finances.
La Tunisie a plus que jamais besoin d’un environnement le plus propice possible pour les affaires, les investissements nationaux et internationaux ainsi que pour la création d’emploi dans le but de se donner les moyens de répondre aux attentes de la population, d’où  l’importance des réformes proposées par le ministère des Finances. Elles sont au nombre de 500, 300 douanières et 200 fiscales, réparties en 10 domaines fiscaux et 10 domaines douaniers.

Ces réformes qui ciblent aussi bien les personnes que les entreprises ont pour principal objectif de rendre fluide le fonctionnement ordinaire des entreprises en supprimant ou en simplifiant un grand nombre de formalités. Elles ne pourront donc être efficientes que si elles sont accompagnées d’une réforme globale de l’administration tunisienne. Un groupe technique de 6 membres, un groupe de services de 40 membres ainsi qu’un groupe consultatif des entreprises de 20 constitueront le Comité de pilotage et de décision des réformes. Ils seront constitués en dernier ressort après que le secteur privé ait inventorié, justifié et examiné les différentes formalités et après la phase de préparation des recommandations.
A travers ces réformes qui doivent alléger les formalités administratives, le ministère des Finances espère aider à la croissance économique, au renforcement de l’Etat de droit, à la transparence, à l’amélioration des services publics et au renforcement des capacités du gouvernement.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.