Forum de Rabat pour accélérer l’intégration régionale en Afrique

Forum de Rabat pour accélérer l’intégration régionale en Afrique
forumderabatDoter le Maroc d’une rencontre interafricaine internationale annuelle à l’image du forum suisse de Davos, est le défi que le discret mais très influent think-tank marocain, le Conseil du Développement et de la Solidarité (CDS) s’est promis de relever. Rendez-vous a été donc donné pour la journée du mercredi 25janvier à près de 200 invités de marque devant participer à cette première édition du Forum de Rabat. Cette rencontre continentale qui se tient sous le signe «Enjeux d’une intégration régionale africaine» a été placée sous le Haut patronage du Roi Mohammed VI, ce qui lui confère une dimension un peu plus spéciale.

 Durant les préparatifs de ce grand forum, les organisateurs ont déjà prouvé qu’ils sont capables de pérenniser un tel événement et l’inscrire dans la continuité. Pour s’en convaincre, il suffit de consulter la liste des intervenants, des invités et des thèmes devant être débattus. Décideurs économiques, Présidents de fonds d’investissements, Conseillers de Chefs d’état africains, chefs d’entreprises, anciens ministres, diplomates et un grand nombre de journalistes ont déjà confirmé leur participation. Ils sont tous mus par la volonté d’animer le débat sur l’avenir du continent noir et les défis qu’il est appelé à relever pour accélérer son intégration socio-économique et politique. A travers le thème « Enjeux d’une intégration régionale africaine » retenu pour sa première édition, le forum de Rabat, revêt une importance particulière, vu les circonstances qui l’accompagnent. Cette rencontre se tient en effet dans un contexte marqué par l’instabilité économique et financière internationale, la crise de l’euro et le printemps arabe. L’Afrique apparait donc, tel un relais naturel de croissance offrant tous les ingrédients pour une véritable intégration économique. Autant de raisons qui ont incité les organisateurs du forum de rabat à placer haut la barre en voulant ériger la coopération maroco-africaine en tant que nerf moteur d’une telle intégration. Le Maroc qui a engagé dans plusieurs pays africains, d’importants investissements dans les secteurs clés des banques, des assurances, du transport aérien, est tout à fait qualifié à jouer un rôle pionnier dans la coopération sud-sud et l’intégration régionale.

Son choix n’est pas fortuit, car l’Afrique qui recèle d’énormes ressources naturelles, est devenue aujourd’hui l’une des zones les plus prometteuses et les plus attractives, même si pour le moment elle souffre encore d’un manque d’intégration et de développement en termes économiques. Aussi, les organisateurs du Forum de Rabat sont fermement convaincus que seule une meilleure intégration appuyée par une coopération régionale intensifiée est à même de sortir le continent de sa pauvreté.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.