Maroc: Le groupe immobilier Al Omrane accusé d’escroquerie

Maroc: Le groupe immobilier Al Omrane accusé d’escroquerie

Le contentieux oppose plusieurs habitants de la ville de Sidi Ifni à la section d’Agadir du groupe immobilier Al Omrane et concerne le projet du lotissement Anarouz. Les plaignants, qui sont les bénéficiaires de ce projet, accusent Al Omrane Agadir d’avoir revu les prix à la hausse de manière arbitraire. Les logements de ce lotissement devaient initialement se vendre à 170 dollars US le mètre-carré. Mais, le jour du tirage au sort des heureux bénéficiaires, le groupe immobilier a surpris son audience en annonçant des prix de vente multipliés par deux. Le désarroi des bénéficiaires est d’autant plus grand que les nouveaux prix de vente sont également les doubles de ceux de logements vendus à Marrakech, à Agadir, à Guelmim ou encore à Tan Tan. La Direction d’Al Omrane a justifié cette hausse des prix une viabilisation des terrains plus onéreuse que prévue, un argument que les 90 plaignants balayent d’un revers de la main puisque lesdits terrains ont bénéficié d’une aide de l’État. Conduits par Madani Begga, le président de l’Association qui les regroupe, les plaignants protestent également contre le fait qu’il leur soit exigé de signer des promesses de vente en guise de reçus pour les avances versées. L’autre grief des personnes retenues pour profiter de ce projet à l’encontre du groupe immobilier est que celui-ci réclame une indemnité de 5% du prix de vente à ceux d’entre eux qui souhaiteraient se rétracter.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.