La Libye désertée par les Occidentaux

La Libye désertée par les Occidentaux

En raison de l’intensification des violences en Libye, plusieurs Etats européens ont appelé leurs ressortissants à quitter immédiatement ce pays en proie de violences sans précédent.

Benghazi-Attack-consulate
A l’heure actuelle, le conflit armé entre les milices islamistes et les forces loyalistes, qui dure depuis deux semaines, a causé la mort de plus de 97 personnes et 400 blessés à Tripoli.

Un convoi diplomatique britannique a été dimanche la cible de tirs mais aucune victime n’a été déplorée. Samedi, les USA ont déjà pris des mesures pour évacuer leur personnel diplomatique. La Grande-Bretagne, l’Allemagne, les Pays-Bas, la France et l’Italie ont aussi demandé à leurs ressortissants de quitter la Libye dans les plus brefs délais.

Dans un communiqué, le ministère allemand des Affaires étrangères a estimé dimanche que « la situation est extrêmement imprévisible et incertaine ».Effectivement, des milices rivales s’affrontaient le même jour autour de l’aéroport de Tripoli et dans certains quartiers du sud de la capitale. De son côté, le Royaume-Uni a appelé ses ressortissants à « partir par des moyens privés » tout en leur déconseillant de voyager sur le territoire libyen. Quant au quai d’Orsay, il a demandé aux ressortissants français non seulement d’évacuer la Libye mais d’ « entrer au plus vite en contact » avec l’ambassade tricolore à Tripoli.

Depuis le 16 juillet, certains pays occidentaux avaient déjà demandé à leurs concitoyens de quitter Libye en particulier la Belgique, l’Espagne, Malte et la Turquie, A l’ opposé, d’autres Etats européens à l’instar de l’Autriche ou du Portugal se limitent encore à déconseiller à leurs résidents des déplacements dans ce pays maghrébin.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.