Rencontres Africa 2017 : Tunis et Nairobi, après Abidjan

Rencontres Africa 2017 : Tunis et Nairobi, après Abidjan

Après Abidjan, c’est au tour de Tunis et de Nairobi d’abriter les 05 et 06 octobre les « Rencontres Africa 2017 ». Le choix de ces trois capitales africaines résulte d’une enquête menée auprès des participants aux Rencontres Africa 2016 et correspond aux intérêts exprimés par 240 d’entre eux.

Les trois capitales ont été choisies pour leur dynamisme et leur important potentiel économique et commercial. En Tunisie, l’évènement accueille près d’un millier de chefs d’entreprise africains et 300 chefs d’entreprises français.

Il sera inauguré par le chef du gouvernement tunisien, Youssef Chahed, et le Premier ministre français, Edouard Philippe, qui sera accompagné de plusieurs secrétaires d’Etat et une délégation d’une trentaine d’entreprises françaises, PME et grands groupes.

Outre les délégations africaines et françaises, des partenaires marocains, algériens, égyptiens et libyens sont aussi conviés à cette manifestation qui rassemble des institutionnels, ministères, patronats et des chambres de commerce, appelés à constituer un comité de pilotage.

Plusieurs sujets seront examinés à Tunis, à savoir les finances, le numérique et l’aéronautique. Les chefs d’entreprises français peuvent examiner, à cette occasion, les opportunités qu’offre la Tunisie dans les secteurs de l’industrie, du transport, de la formation, de l’agriculture et la transformation agro-alimentaire.

Les entreprises françaises présentes pourront ainsi développer des partenariats économiques, diversifier des coopérations avec les entreprises locales du pays d’accueil, mais également celles des pays de la sous-région.

Cet événement aura une véritable dimension régionale afin d’offrir le maximum d’opportunités aux entreprises françaises et africaines participantes, selon les organisateurs.

Les « Rencontres Africa 2017 » sont à leur deuxième édition, suite au succès de la première édition, qui avait permis à plus de 1.500 entreprises africaines et françaises d’échanger à Paris, en 2016.

Agnès Molitor

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.