Le Maroc et la Grande-Bretagne déterminés à renforcer leur coopération

Le Maroc et la Grande-Bretagne sont déterminés à renforcer leurs relations de coopération dans tous les domaines en particulier entre leurs institutions législatives respectives, a affirmé mercredi à Londres 1er vice-président de la Chambre des représentants, M. Hamid Narjisse.

Dans une déclaration à la MAP, M. Narjisse a indiqué que la visite qu’il a effectuée mardi et mercredi en Grande-Bretagne à la tête d’une délégation regroupant des membres des deux Chambres du Parlement, a permis d’examiner les moyens d’approfondir les relations entre le Parlement marocain et celui de Westminster.

Le Royaume-Uni, en tant que membre permanent du Conseil de sécurité de l’ONU et qui jouit d’une grande influence au sein de l’Europe, demeure un partenaire important avec lequel le Maroc souhaite renforcer les relations de coopération déjà bonnes dans tous les domaines, notamment législatif, a souligné M. Narjisse qui, avec les membres de la délégation l’accompagnant, a rencontré plusieurs responsables britanniques, dont la présidente de la Chambre des Lords (Chambre haute du Parlement), la Baronne Hayman.

Cette entrevue « est une marque de l’estime et la considération dont jouit le Maroc au Royaume-Uni », a noté M. Narjisse, relevant que la visite des parlementaires marocains a permis de déceler plusieurs domaines de coopération entre les institutions législatives des deux pays.

« Nous avons relevé chez nos interlocuteurs britanniques une grande volonté d’aller de l’avant et de jeter les bases d’une relation spéciale entre la Grande-Bretagne et le Maroc, en tant que démocratie montante », a ajouté le 1er vice-président de la Chambre des représentants.

La visite a également offert une occasion propice pour faire part des grands changements qu’a connus le Maroc durant les dix dernières années, a-t-il signalé, précisant que l’accent a été mis sur la nécessité de mettre en place des groupes parlementaires conjoints qui devront coordonner les positions des deux pays sur la scène internationale sur les questions d’intérêt commun.

M. Narjisse a, par ailleurs, indiqué que la délégation marocaine a saisi l’occasion de la visite pour évoquer la question de l’intégrité territoriale du Maroc, ainsi que l’enlèvement de M. Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud par les milices du « polisario ».

La partie britannique a appelé, à cette occasion, à une action « pérenne et permanente » dans ce sens « sachant que le Maroc dispose de grands amis » au sein du Parlement britannique.

Outre M. Narjisse, la délégation marocaine comprenait MM. Mohammed Chrourou, questeur de la Chambre des représentants, M’hammed Karimine, président de la Commission des Finances, des Equipements, de la Planification et du Développement régional à la Chambre des conseillers, Abderrahmane Ouchene, vice-président de la Chambre des conseillers, chargé de la législation et du contrôle, et Omar Chiban, chef de cabinet du président de cette Chambre.

Lors de sa visite, la délégation marocaine a rencontré plusieurs responsables, dont Lord Foulkes of Cumnock, membre de la haute Chambre du Parlement britannique et gouverneur de Westminster Foundation for Democracy (WFD).

Ce dernier a souligné, dans un entretien à la MAP, que « le Maroc jouit d’une position centrale en Afrique du Nord et dans le contexte des relations avec l’Europe », relevant que le Parlement de Westminster accorde « un grand intérêt au renforcement des relations de coopération avec le Maroc, un pays dont l’importance ne cesse de s’accroitre ».

« Grâce à l’enracinement et l’ancrage de la démocratie au Maroc, nous estimons que ce pays jouera un rôle encore plus important », a dit Lord Foulkes.

La visite de la délégation marocaine à Londres a été organisée en collaboration avec la WFD, instance indépendante qui s’assigne pour mission d’apporter soutenir aux démocraties émergentes.(MAP)

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.