« KITE », le projet qui va booster l’industrie des TIC au Nigeria

« KITE », le projet qui va booster l’industrie des TIC au Nigeria

Bâtir un environnement favorable à l’éclosion d’une industrie technologique forte et durable, est l’objectif assigné au projet «Knowledge, Innovation, Technology and Entrepreneurship (KITE)», que le Nigeria vient de lancer.
Le projet KITE, résultat d’un partenariat public-privé, consiste en une série de recommandations qui concernent huit domaines relatifs au développement des Technologies de l’information et de la communication (TIC) dans le pays, indique la coordination du projet.
Ces huit domaines sont l’accès au marché et à la demande, l’Infrastructure, la réglementation et les politiques de gouvernance, le développement des talents, des compétences et de l’éducation technologique, la recherche et le développement, le réseau et la collaboration, le conseil et le marketing.
A travers le projet KITE, le gouvernement de l’Etat fédéré de Lagos (nord-ouest) veut transformer la région en plaque tournante de l’innovation et de l’investissement technologiques au Nigeria, et un soutien pour la croissance économique du pays.
Il est prévu la conception et la construction d’un parc technologique de classe mondiale sur une superficie de 30.000 m2. Le terrain devant abrité le parc a déjà été acquis dans la région de Yaba par le gouvernement de Lagos.
La gouvernance du projet KITE a été répartie au niveau de quatre échelons de supervision pour garantir son succès, a fait noter Hakeem Fahm, le Commissaire aux sciences et à la technologie de l’Etat de Lagos. Il s’agit d’un comité de pilotage du projet, d’un comité consultatif de l’industrie, d’une équipe de livraison du projet et d’une équipe de conseillers techniques, a-t-il cité.
De cet investissement global dans l’écosystème TIC de Lagos, l’Etat de la capitale économique du Nigeria espère générer un revenu de plus de 10 millions de dollars dans les prochaines années.

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *