La BAD accorde un prêt de 300 millions d’euros à l’ONCF pour le renforcement de l’axe de Tanger-Marrakech

La Banque Africaine de Développement (BAD) a accordé un prêt de 300 millions d’euros à l’Office National des Chemins de Fer (ONCF), pour le financement des projets d’augmentation de capacité de l’axe ferroviaire Tanger- Marrakech.

Selon un communiqué de l’ONCF parvenu vendredi à la MAP, ces projets concernent l’augmentation de la capacité sur l’axe Kénitra-Casablanca, pour un coût de 4,5 milliards de dirhams (MMDH), qui permettra de répondre aux attentes des citoyens en termes de fréquence, sécurité, confort et régularité, et de faire face à la croissance attendue du trafic fret.

Ils concernent également l’augmentation de la capacité de la ligne Settat-Marrakech, estimée à 600 millions de dirhams (MDH), dans l’objectif de fluidifier les circulations sur cet axe pour mieux répondre à l’accroissement du trafic, réduire le temps de parcours et rendre plus compétitive l’offre ferroviaire aussi bien voyageurs que fret.

Ces deux projets s’inscrivent dans le cadre du Contrat-Programme conclu entre l’Etat et l’ONCF pour la période 2010-2015, signé sous la présidence effective de SM le Roi Mohammcd VI, le 1er février 2010 à Tanger, et portant sur la réalisation du plan de développement de l’Office avec une enveloppe budgétaire de 32,8 MMDH, précise le communiqué.

L’ONCF continue ainsi sur sa lancée de développement, plaçant le client au cÂœur de toutes ses préoccupations et accompagnant la dynamique socio-économique du Royaume.(MAP)

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.