Le Maroc s’apprête à lancer un deuxième satellite d’observation spatiale

Le Maroc s’apprête à lancer un deuxième satellite d’observation spatiale

Un an après le lancement du satellite «MOHAMMED VI-A », le Maroc lance, dans la nuit du 20 au 21 novembre, un second satellite d’observation qui devrait compléter la surveillance du territoire marocain depuis l’espace pour des applications civiles.

En continuité du premier, ce deuxième satellite baptisé MOHAMMED VI-B, est doté d’équipements à la pointe de la technologie. Il gravitera à près de 700 km de la terre. Depuis son orbite, l’engin spatial pesant 970 kilos, transmettra des images de très haute précision qui serviront pour des usages très divers.

Les deux satellites qui fonctionneront en complémentarité fourniront notamment des images pour la cartographie, le cadastre, l’aménagement du territoire, le suivi des activités agricoles.

Ils permettent également la prévention et la gestion des catastrophes naturelles, l’observation des transformations environnementales induites par les facteurs naturels et le changement climatique, la désertification, la surveillance des frontières et du littoral, etc.

Avec la mise en orbite de ces deux engins spatiaux à la pointe de la technologie de l’espace, le Maroc est en passe de réussir le pari d’assurer une large observation de son territoire et de ses frontières, y compris son littoral long de 3500 km.

Le Maroc devient également membre du club fermé des pays disposant de satellites dans l’espace et l’un des rares Etats en Afrique à être doté d’une technologie spatiale aussi performante.

Aliste Flandrain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.