Pétrole : Les prix en hausse

Pétrole : Les prix en hausse

Les nouvelles mesures d’aide financière américaines ont fait augmenter les prix du pétrole ce mardi 29 décembre, soutenus par l’optimisme des marchés.

Le West Texas Intermediate (WTI), pour livraison en février, a augmenté de 0,38 dollars américains, se stabilisant à 48 dollars le baril sur la bourse NYMEX de New York. Le baril de Brent brut pour livraison en février a, quant à lui, gagné 0,23 dollars, terminant la séance à 51,09 dollars sur la bourse ICE Futures Exchange de Londres.

Ce lundi la Chambre des représentants a adopté un projet de loi visant à porter la deuxième série d’aides fédérales directes à 2.000 dollars par personne pour les particuliers, contre 600 dollars par personne dans le plan d’aide déjà adopté.

Concernant la stabilisation des prix de l’or noir, l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses alliés, un groupe connu sous le nom d’OPEP+, doivent se réunir le 4 janvier prochain. « Lors de cette réunion, les membres de l’OPEP et des non-OPEP, décideront de l’augmentation de la production si les prix se stabilisaient ou dépassaient 50 dollars le baril », a indiqué le ministre algérien de l’énergie et président en exercice de la conférence de l’OPEP, Abdelmadjid Attar.

Cette réunion intervient au lendemain de la récente décision permettant de plafonner l’augmentation de la production pétrolière à 500.000 barils par jour dès janvier, au lieu des deux millions de barils initialement prévus.

En effet, cette hausse de la production limitée à un demi-million de barils jours, a été décidée suite à une proposition de l’Algérie, du Koweït et de l’Azerbaïdjan, afin de maintenir la stabilité des prix, dans un marché impacté depuis mars dernier par la baisse de la demande mondiale causée notamment par la pandémie de la Covid-19.

Aliste Flandrain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *