Ouverture de la 14ème session du Conseil des droits de l’homme

Le Conseil des droits de l’homme (CDH) de l’ONU a entamé, lundi, au Palais des Nations à Genève, les travaux de sa 14ème session, qui se poursuivront jusqu’au 18 juin.

Cette session a débuté par la présentation des récentes activités du Haut Commissariat aux droits de l’homme, par Mme Navi Pillay, Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, qui s’est par ailleurs, déclarée « choquée » par le raid israélien contre la flottille humanitaire qui était en route vers Gaza pour y acheminer de l’aide.

Le discours de Mme Pillay est suivi d’un débat général portant notamment sur ces activités et sur les rapports présentés par la Haut-Commissaire et le Secrétaire général de l’ONU. Ces derniers portent notamment sur les droits de l’homme dans l’administration de la justice, en particulier la justice pour mineurs, le droit des peuples à la paix, la mortalité et la morbidité maternelles évitables et droits de l’homme, la protection des droits de l’homme des civils dans les conflits armés.

Par ailleurs, plusieurs experts mandatés par le Conseil présenteront, au cours de la session, des rapports sur les questions dont le Conseil les a chargés d’examiner, qui concernent les exécutions sommaires ou arbitraires, le respect des droits de l’homme dans la lutte antiterroriste, l’indépendance de la justice, la liberté d’expression, les droits de l’homme des migrants, la traite des êtres humains, la violence contre les femmes, les droits de l’homme et les sociétés transnationales, les effets de la dette extérieure sur les droits de l’homme, le droit à l’éducation, le droits à la santé, la lutte contre l’extrême pauvreté et les questions relevant des droits culturels, a précisé le CDH.

Cette session donnera, également, lieu à des dialogues interactifs avec plusieurs titulaires de mandats (rapporteurs spéciaux, experts indépendants, groupes de travail et autres mécanismes).

Il est aussi prévue une réunion destinée à permettre aux victimes de la traite des personnes de se faire entendre, en vue notamment de prendre en considération leurs recommandations lors de l’élaboration des mesures de lutte contre la traite des personnes.

La 14ème session sera aussi l’occasion de tenir le débat annuel d’une journée sur les droits fondamentaux des femmes, ainsi que des réunions-débats sur la mortalité et morbidité maternelles évitables et droits de l’homme, les conséquences néfastes des mouvements et déversements de produits et déchets toxiques et nocifs pour la jouissance des droits de l’homme, la protection des journalistes dans les situations de conflit armé.

S’agissant de la situation des droits de l’homme en Palestine et dans les autres territoires arabes occupés, le Conseil se penchera notamment sur le suivi de sa session extraordinaire sur les graves violations des droits de l’homme dans le territoire palestinien occupé, y compris les attaques militaires israéliennes sur la bande de Gaza (offensive israélienne contre la bande de Gaza, du 27 décembre 2008 au 18 janvier 2009 NDLR).(MAP)

Martin Levalois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.