Sénégal: 1ère édition de la journée de l’artisanat

Sénégal: 1ère édition de la journée de l’artisanat

La 1ère  Journée nationale de l’artisanat du Sénégal a été célébrée ce 22 décembre 2014 à Meckhé, une localité spécialisée dans le traitement du cuir et située à une centaine de kilomètres au Nord-Est de la ville de Dakar. Le chef de l’état sénégalais Macky Sall a fait le déplacement de Meckhé.

Macky Sall

 La Journée Nationale de l’Artisanat est « un moment fort de partage avec les artisans, dont la mobilisation permanente et généreuse des efforts contribue à la croissance de ce secteur stratégique pour la vie économique et sociale de notre pays »  a déclaré le président sénégalais.

Le secteur artisanal sénégalais est constitué d’au moins 150 corps de métiers, répartis en trois groupes. L’artisanat  de production qui représente 68 % de la population artisanale regroupe les tailleurs, menuisiers et maçons. L’artisanat d’art comprend les maroquiniers, bijoutiers, sculpteurs, peintres d’art soit 17 %. Enfin le dernier groupe qui revendique 15 % est l’Artisanat de service, où l’on retrouve les coiffeurs, mécaniciens, électriciens, plombiers, tourneurs et fondeurs.

L’artisanat emploie directement plus de 600.000 personnes et représente 10% au produit intérieur brut de l’économie sénégalaise. « Il est temps que l’artisanat joue pleinement son rôle de moteur de progrès pour un Sénégal émergent », a laissé entendre Dr Magatte Wade, maire de la commune de Meckhé.

Cette journée est une occasion pour intensifier le plaidoyer pour des investissements importants dans ce domaine d’activités. Les peintures sous verre, la fabrication des djembés, tambours d’origine mandingue, l’art du bijou et la poterie sont quelques activités phares de l’artisanat du pays de Léopold Sédar Senghor.

Sur le plan de l’insertion professionnelle des jeunes, le secteur artisanal offre de la formation, et de la qualification. Près de 315000 apprentis sont formés dans les ateliers artisanaux.

Rappelons que cet événement est une étape dans la transformation structurelle de ce secteur de l’économie sénégalaise. A en croire le pouvoir de Dakar, la mutation de l’artisanat vers une micro-industrie est un axe stratégique important dans la perspective d’un Sénégal émergent.

Kayi Lawson

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *