Soudan: Pas « plus » d’impôts en 2015

Soudan: Pas « plus » d’impôts en 2015

Le soudan veut alléger sa population du poids de la chevreté de la vie. Le ministre soudanais des Finances Badereldien Mahmoud a annoncé que le pays va maintenir les subventions sur le blé et les carburants et n’augmentera pas les impôts en 2015.

Badereldien Mahmoud
« Aucun nouvel impôt ne sera introduit dans le budget 2015, qui prévoit également la poursuite des subventions sur le blé et les produits pétroliers », a déclaré Badereldien Mahmoud. Le ministre des Finances annonce une prévision de croissance de 6,3% en 2015 et une inflation autour de 25,9%.

Le Fonds monétaire international a évoqué une perspective « favorable » pour le Soudan en 2015, favorisée par une « très bonne récolte » et la baisse des prix du pétrole sur les marchés mondiaux.

Dans ses efforts pour pouvoir s’affranchir de la pauvreté, le soudan a réussi à renégocier le payement de sa dette envers la Chine. Les deux pays ont convenu du rééchelonnement la dette du Soudan. Khartoum a la largesse de payer ce qu’il doit à la chine à sa convenance sans limite de durée.

De retour de Pékin, le ministre soudanais des Finances, a déclaré qu’il a eu des discussions avec les autorités chinoises à propos de la dette contractée auprès de la Chine sans mentionner le montant dont il est question. Le rééchelonnement accordé par Pékin ne sera pas assorti d’intérêts supplémentaires a-t-il à préciser.

La sécession du Soudan du Sud du reste du pays en 2011, privant le Soudan d’importants revenus pétroliers sont entre autres les raisons évoquées par le ministre soudanais des Finances pour justifier les retards notés dans le remboursement de la dette à la Chine.

Il faut souligner les champs pétroliers au Soudan sont en majorité contrôlés par des entreprises chinoises.

Kayi Lawson

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *