Sénégal : « Téranga Capital», pour les start-ups

Sénégal : « Téranga Capital», pour les start-ups

startupsLe Sénégal vient de mettre en place un fonds de capital-risque pour ses jeunes entrepreneurs. Dénommé «Téranga Capital», ce fonds est une initiative du duo Omar Cissé et Olivier Furdelle.

Son but est de promouvoir les start-ups du pays en leur procurant des fonds, dans un contexte où les jeunes porteurs d’idées novatrices ont du mal à trouver le financement nécessaire. «Téranga Capital» apportera un appui pour que ces jeunes entreprises puissent évoluer et dépasser la phase critique du démarrage.

«Suite à un manque d’accompagnement, les jeunes entrepreneurs sont abandonnés et leurs entreprises ont du mal à devenir compétitives », a fait remarquer Omar Cissé, ancien Directeur Général du CTIC DAKAR. Avec son associé, Olivier Furdelle consultant spécialisé dans le financement des start-ups et des PME africaines, ils ont créé le premier fond de capital-risque au Sénégal.

« Les banques d’ici ne prêtent pas aux entrepreneurs qui se lancent. L’absence de financement pour les petites entreprises constitue non seulement le maillon faible du paysage entrepreneurial sénégalais, mais c’est aussi un frein à l’activité économique en général », a affirmé Omar Cissé.

D’ici 2020 ces fonds seront disponibles pour les entrepreneurs du Sénégal. Téranga Capital boostera les entrepreneurs agissant dans divers domaines, à savoir les TIC, l’agroalimentaire et la santé. « Nous pensons qu’en septembre, nous pourrons officiellement commencer à investir et ainsi démarrer notre travail d’accompagnement sur le terrain » a assuré Omar Cissé.

Ce projet novateur remonte d’une idée qui est née il y a plusieurs années déjà, lors de la première rencontre des deux associés en 2011. Aujourd’hui, Teranga Capital est sur le point de collecter près de 3 milliards de francs CFA.

Kayi Lawson

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *