L’Algérie profite de la baisse des prix pour renflouer ses stocks de blé tendre

L’Algérie profite de la baisse des prix pour renflouer ses stocks de blé tendre

ble-tendreL’Algérie vient de lancer un appel d’offre pour l’acquisition de 840.000 tonnes de blé tendre.

L’Office Algérien Interprofessionnel des Céréales (OAIC) veut profiter de la baisse des prix du blé sur le marché international. Après avoir acheté, en décembre dernier, près de 500. 000 tonnes pour la livraison des mois d’avril et mai prochain, l’OAIC vient de lancer un nouvel appel d’offre pour l’achat de 840.000 tonnes de blé tendre sur les marchés européens avec un prix estimé à 178 dollars la tonne.

L’Algérie qui est un grand consommateur de blé tendre, dont les importations ont représenté 70% de ses importations de céréales en 2015. La valeur de ces importations a augmenté en passant à 2,39 milliards de dollars en 2015, contre  2,37 milliards de dollars en 2014, pour un volume de 8,5 millions de tonnes en 2015,  contre 7,41 millions en 2014, soit une augmentation de 14,67%.

Sur le marché mondial des céréales, le cours du blé tendre connaît une baisse record depuis cinq mois, et il est cédé actuellement à 152 euros la tonne. Cette tendance baissière risque de continuer dans l’avenir proche suite aux stocks européens qui s’annoncent très importantes.

Selon les analystes, les facteurs de la baisse des prix sont multiples, dont notamment l’annulation de la taxe d’exportation des céréales de la Russie, et l’annulation des appels d’offre d’achat de l’Egypte en plus de l’entrée sur le marché de plusieurs petits pays producteurs à l’instar de l’Ukraine et de l’Argentine.

Kayi Lawson

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *