La FAO fait don au Maroc de 37 millions $

La FAO fait don au Maroc de 37 millions $

En marge de la 12ème édition du Salon international de l’agriculture au Maroc (SIAM) qui se tient à Meknès, le Maroc et l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) ont signé, ce 20 avril, un nouveau programme doté de 37 millions de dollars sous forme de don, sur la période 2017-2020.

Ce nouveau programme intervient quatre ans après la signature du premier Cadre de Programmation Pays, qui permet d’identifier les priorités du Royaume.

Ce don de 37 millions de dollars, servira au développement durable des ressources naturelles, à la préservation des espaces fragiles et à la coopération Sud-Sud, a fait noter Michael George Hage, représentant de la FAO.

Les changements climatiques s’imposent comme un nouveau défi pour l’agriculture marocaine, indique l’organisation onusienne. Ces priorités ont été identifiées par le Maroc lors de la COP-22, tenue à Marrakech en novembre 2016.

A ces priorités se sont ajoutés les impacts du dérèglement climatique sur l’agriculture marocaine. Il s’agira donc, poursuit le représentant de la FAO, de l’inclusion des populations les plus vulnérables, de la gestion durable des ressources hydriques, du développement de l’aquaculture et de la gestion raisonnée des bassins versants.

A l’occasion, deux accords de coopération Sud-Sud ont également été lancés. Le premier est intervenu entre le Maroc, la FAO et le Swaziland et le second entre le Maroc, la FAO et le Mali.

A travers le projet de coopération Maroc-FAO-Swaziland, qui bénéficie de 233.000 dollars, le Maroc apportera son appui technique au Swaziland avec la facilitation de la FAO dans les domaines de l’amélioration de la gouvernance et la gestion de l’eau d’irrigation, l’augmentation de la production horticole par l’introduction de pratiques agricoles modernes et l’utilisation de semences de variétés hybrides à haut rendement ainsi que le renforcement des capacités dans les secteurs de l’élevage pour améliorer l’organisation et l’accès au marché.

Le projet de coopération Maroc-FAO-Mali, financé à hauteur de 200.000 dollars, permettra au Mali de bénéficier de l’appui du Maroc dans les domaines de la mise en valeur agricole, des petits périmètres irrigués villageois et des petits périmètres maraichers, la promotion de l’insémination artificielle ainsi que l’opérationnalisation des résultats d’une étude sur les Agropoles.

Kayi Lawson

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *