Dangote prêt à débourser 792 millions $ pour s’offrir PPC Group

Dangote prêt à débourser 792 millions $ pour s’offrir PPC Group

Le cimentier nigérian Dangote Cement qui a dans sa ligne de mire le plus important cimentier d’Afrique du Sud «PPC Group», compte présenter son offre pour le rachat de ce groupe après Fairfax et AfriSam.

Le cimentier sud-africain est évalué à 792 millions de dollars et suscite aussi l’intérêt de géants comme Lafarge Holcim et Heildberg.

En sus, le conseil d’administration de PPC Group examine une offre conjointe du fonds d’investissement canadien Fairfax Financial Holding, épaulé par le sud-africain AfriSam Group, concurrent direct de PPC. L’offre conjointe devrait être présentée aux actionnaires de PPC, début octobre prochain, a-t-on appris.

Cet intérêt pour le cimentier a fait monter la valorisation de PPC à près de 10,2 milliards de rands, soit 792 millions de dollars.

Face à cette concurrence, la filiale cimentière du Groupe Dangote a fait état de sa disposition à vendre une partie ou la totalité de ses actions dans Sephaku, un cimentier basé à Pretoria pour obtenir l’approbation réglementaire d’une prise de contrôle de PPC.

L’entreprise s’est par ailleurs montrée optimiste quant au niveau de sa dette qu’elle compte faire baisser avant la fin de l’année en cours. PPC a également fait savoir son intention de réduire ses dépenses pour les exercices 2018 et 2019.

Il faut savoir que l’offre du fonds d’investissement canadien vient après le double échec des discussions de fusion entre PPC et AfriSam. Un rapprochement qui a échoué, malgré des négociations qui ont duré plus de 2 ans.

L’absence de vision commune en termes de gestion des niveaux élevés d’endettement des deux cimentiers et des modalités qui auraient dû être mises en place en cas de fusion, ont fait capoter le rapprochement entre les deux entreprises.

Agnès Molitor

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.