Corée du Sud: Assemblées annuelles de la BAD en mai 2018 à Busan

Corée du Sud: Assemblées annuelles de la BAD en mai 2018 à Busan

Les prochaines assemblées annuelles du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD), se tiendront du 22 au 25 mai 2018 en Corée du Sud.

C’est la ville de Busan, située à 325 kilomètres au sud-est de Séoul, qui va accueillir les 53èmes  Assemblées annuelles du Conseil des gouverneurs de la BAD et les 44èmes Assemblées du Conseil des gouverneurs du Fonds africain de développement (FAD).

Les préparatifs de cette rencontre ont été lancés la semaine dernière à Séoul, avec la signature d’un protocole d’accord sur les modalités d’organisation des Assemblées annuelles.

Le secrétaire général de la BAD, Vincent Nmehielle, a indiqué que la signature du protocole d’accord est une étape importante qui lance les préparatifs des principales réunions statutaires de la Banque en 2018.

Lors de cette cérémonie, le vice-ministre sud-coréen en charge de la stratégie et des finances, Hyoung-Kwon Ko, n’a pas caché sa joie de voir son pays accueillir ce grand évènement du groupe bancaire panafricain. Il a affirmé que la Corée du Sud était déjà prête.

Conduite par le secrétaire général de la BAD M. Nmehielle, une délégation comprenant différentes entités de l’institution bancaire panafricaine, a effectué sur place une mission de dix jours destinée à préparer les Assemblées annuelles 2018 et à discuter des ressources, des modalités et des rôles y afférents.

La délégation de la Banque a par ailleurs visité le Palais des congrès et des expositions de Busan, principal lieu des réunions. Elle a eu à échanger avec des partenaires et des prestataires de services des secteurs public et privé.

Les discussions ont été élargies aux dirigeants des services financiers, de sécurité, d’immigration et de tourisme de Séoul et de Busan.

Pour rappel, le partenariat entre le Groupe de la BAD et la République de Corée du Sud a commencé en 1980, lorsque le pays a rejoint le Fonds africain de développement. Deux ans plus tard, ce pays d’Asie est devenu membre de la BAD.

Agnès Molitor

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.