Réflexion à Rabat sur la dimension économique de la décentralisation au Maroc

Réflexion à Rabat sur la dimension économique de la décentralisation au Maroc

Un atelier national sur la dimension économique de la décentralisation au Maroc, a été organisé ce jeudi à Rabat, à l’initiative des Cités et gouvernements locaux unis (CGLU) d’Afrique, en collaboration avec le Haut Commissariat au Plan et la Direction générale des collectivités territoriales.

Au menu de cette rencontre la présentation de l’expérience de la municipalité de Chefchaouen, qui a bénéficié de l’appui des CGLU Afrique, pour élaborer ses propres comptes économiques et la mise en place d’un tableau de bord de l’économie locale.

Selon le secrétaire général des CGLU Afrique, Jean-Pierre Elong Mbassi, le soutien s’est traduit par la dynamisation de l’Agence municipale de développement à laquelle des outils ont été apportés pour la mise en œuvre de la dimension économique du plan de développement communal. Une assistance qui a également permis à la commune de renforcer la capacité de l’Agence municipale de développement à piloter l’économie locale.

Pour les CGLU Afrique, il est important de renforcer la prise en compte de la dimension économique dans la planification de la gestion des communes et des régions du Maroc.

Cette dimension, qui est l’un des objectifs tracés dans le cadre de la régionalisation avancée, est également prise en considération dans le cadre de la coopération liant les Cités et gouvernements locaux unis d’Afrique (CGLU Afrique) au Haut Commissariat au Plan et au ministère de l’Intérieur.

Cet atelier est un cadre privilégié pour les collectivités marocaines et africaines d’améliorer de manière significative la compréhension de l’économie de leur territoire grâce à l’identification des outils nécessaires à la bonne gouvernance économique de ces territoires et au renforcement de la concertation et de l’échange des expertises accumulées par les différents acteurs, a indiqué Mohammed Yassine Daoudi, vice-président de l’Association marocaine des présidents des Conseils communaux.

L’atelier a mis en exergue la nécessité du renforcement de la gouvernance économique et du développement des outils pour identifier les leviers d’action et promouvoir le développement économique et la création d’emplois dans les communes.

Kayi Lawson

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *