Les opérateurs économiques marocains éclairés par BMCE Bank sur la loi de finances 2018

Les opérateurs économiques marocains éclairés par BMCE Bank sur la loi de finances 2018

Le groupe bancaire marocain BMCE Bank a organisé cette semaine une rencontre de sensibilisation à Casablanca, pour mieux éclairer les chefs d’entreprises opérant dans la région qui ont été édifiées sur les réformes réglementaires et fiscales apportées par la loi de finances 2018.

Au cours de cette rencontre destinée à informer et à former les clients du groupe bancaire, il a été relevé que la nouvelle loi de finances englobe plusieurs mesures visant notamment à booster l’investissement privé, à accompagner et à encourager l’entreprise nationale à créer des opportunités d’emploi.

Pour l’un des intervenants, l’expert-comptable Mehdi Fakir, ces mesures contribueront à promouvoir l’investissement et à rétablir la confiance des opérateurs économiques qui sont appelés, a-t-il dit, à jouer un rôle primordial dans la dynamisation du marché du travail.

La loi de finances 2018 comprend les conditions pour bénéficier de l’exonération de l’impôt sur le revenu (IR) dans la limite de 10.000 dirhams et la prise en charge par l’Etat des cotisations sociales dans le cadre du programme «Tahfiz», a-t-il expliqué, précisant que ces réformes permettront aux entreprises récemment constituées de tirer profit de ces privilèges à compter de la date de l’exploitation au lieu de la date de création de leur entreprise.

La prise en charge de l’Etat profitera désormais à 10 salariés au lieu de 5 actuellement, en plus de l’extension de cette exemption aux entreprises créées durant la période allant du 1er janvier 2018 au 31 décembre 2022, a ajouté Mehdi Fakir.

Le directeur de l’intelligence économique au sein de l’observatoire de l’entrepreneuriat à la BMCE, Mamoun Tahri Joutei a indiqué que ces séances de sensibilisation ont pour objectif de présenter les différents dispositifs de la loi de finances 2018 et de mettre en avant les réformes à caractère fiscal, les mesures incitatives contenues dans cette loi, ainsi que les efforts de digitalisation de certaines démarches administratives.

Agnès Molitor

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.